Menu de navigation
Pays de Galles : Snowdonia Park

Pays de Galles : Snowdonia Park

  • Auteur: Gaël et Ronan
  • Date: 6 Août, 2016
  • Categorie:

Malgré ce réveil plus que matinal, nous débarquons plein d’envie pour découvrir ce pays dont nous n’avons ni image, ni a priori. Nous nous rendons rapidement compte qu’il s’agit d’une importante chaîne de montagne bordée par la mer d’Irlande. Sans le savoir, les cinquante kilomètres que nous parcourons pour sortir de la presqu’île seront les plus faciles du Pays de Galles.


Après avoir traversé le Menai Bridge et admiré à la cime des arbres la statue du marquis de la presqu’île, nous longeons le Menai Strait, qui n’est autre que le bras de mer séparant l’Anglesey Island du continent gallois. Nous ne pensions pas nous arrêter à Caernafon, mais son vieux-centre ville, son château fort et l’odeur de ses scones artisanaux nous feront oublier le temps. Quelques heures de promenade puis nous repartons, apercevant à l’horizon les reliefs du Snowdonia Park qui nous attendent.

Le lendemain matin, nous sommes réveillés par Tim, jeune gallois rentrant de soirée, avec qui nous partageons en plus du petit-déjeuner sa vision de jeune au Pays de Galles, et notamment leur relation avec l’Angleterre ainsi que leur économie en déclin.

 

Un départ tardif, suivi d’une succession d’évènements feront de ce jour l’un des moins efficace en terme de kilomètres, mais l’un des plus riches en souvenirs. En effet, cette journée fut ponctuée d’une randonnée pédestre dans une des rares forêts « humide/tropicale » du pays, d’une multitude de montée/descente nous usant tant physiquement que mentalement, du tour du lac Trawsfynydd surveillé par sa centrale hydro-électrique, de la recherche d’un campement sous la pluie qui s’est agréablement transformée en invitation chez l’habitant. Nous profitons de ces lignes pour remercier l’hospitalité de Garett et Ruth ainsi que la douche, le diner à table, le lit douillet et surtout l’échange que nous avons eu sur le lien entre le Pays de Galles et la Bretagne, sa place dans un Royaume-Uni votant le Brexit et la défense de leur culture face à « l’Angleterrisation » du Pays.

Le petit-déjeuner offert par ces chaleureux gallois à peine avalé, nous repartons sur les petites routes escarpées nous menant au cœur du Snowdonia Park. Nous pensions le relief derrière nous, non seulement ce n’est pas fini, mais la route est désormais un chemin de terre et de graviers. La piste cyclable nous fait traverser le parc dont une partie conséquente a été aménagée en parc VTT, activité fortement pratiquée en ce dimanche. C’est l’un des points attractifs faisant la renommée de cet espace naturel, ce qui montre que pratique d’un loisir et protection de l’environnement sur un même lieu ne sont pas forcément incompatibles. Une fois encore, cette journée ne fut pas la plus performante en termes de kilomètres. Il faut avouer que les nombreuses pauses pour admirer les splendides panoramas proposés ne nous ont pas vraiment aidées. Nous sortons du parc en fin d’après-midi, retrouvant un revêtement plus roulant mais à partager avec les automobilistes. Cette descente vers le lac Mwyngil conclura en beauté cette journée.

Après une nuit humide sur un terrain vague où gisent deux carcasses de caravanes envahies par la végétation, nous sommes à peine à l’échauffement quand nous croisons un panneau indiquant le centre des alternatives technologiques évoqués la veille par Garett et Ruth. Nous y passons de nombreuses heures à découvrir les initiatives écologiques démarrées dans les années 1970. Entre lieu d’exposition et jardin aménagé, on y retiendra l’isolation en laine, les panneaux solaires « maisons », la force marée motrice, la réalisation du compost, les sources de consommations en électricité et en eau de nos habitations et le rappel de pleins d’autres astuces faciles à mettre en place au quotidien. Bien que la pédagogie du site soit pour un public peu averti, il est agréable d’y passer une après-midi car chacun peut y trouver son compte. Dommage que le jour de notre visite, le funiculaire à eau était en maintenance. Nous poursuivrons la journée par la traversée de Dolgellau, jolie petite cité de caractère dont Ruth nous avait vanté l’harmonie architecturale. La journée se finira par une longue soirée de pédalage pour rester dans nos objectifs kilométriques.


La rédaction de cet article nous fera prendre conscience que cette semaine de traversée du Nord du Pays de Galles est un de nos meilleurs souvenirs de notre tour des îles britanniques. Activités et hébergements que nous conseillons !!

Scroll Up