Menu de navigation
Longford..et surtout ses environs!


Longford..et surtout ses environs!

  • Auteur: Gaël et Ronan
  • Date: 21 Juil, 2016
  • Categorie:

Pourquoi Longford ? Tout simplement car nous y retrouverons trois amis de longue date venus nous rejoindre pour passer leur semaine de vacances estivale. Là-bas, l’un d’eux y connaît Caroll et Ryan, que nous remercions pour la soirée passée chez eux et pour nous avoir gardé les vélos le temps de notre boucle en van. C’est également notre retour dans la zone euro, et les kilomètres comme unité de distance, car nous entrons en Irlande du Sud.


Pour s’y rendre, nous traversons tout d’abord Cavan, dont l’imposante cathédrale nous fait nous arrêter. Nous sommes surpris par la blancheur de sa façade, dont l’entrée nous semble être celle d’un temple grec. Son intérieur, avec sa coupole et ses colonnes élancées, lui confère une hauteur intimidante. Nous passons ensuite l’après-midi dans le Kilkeen Park, où nous profitons du soleil en pique-niquant sur un ponton au bord d’un lac. Nous posons ensuite le camp au bord du lac Neagh, un des nombreux lacs que possède la région, et qui est le rendez-vous de tous les amateurs d’activités nautiques.

SNous traversons Longford une première fois, sans attente particulière. Sa cathédrale récemment reconstruite suite à un incendie nous est conseillée par l’office du tourisme. La rénovation moderne du bâtiment doit sûrement être à la hauteur de sa splendeur passée, et c’est la première fois que nous voyons un orgue de style aussi récent. Toujours sur les conseils de l’office de tourisme, nous nous rendons à Ardagh, décrit comme un « tiny village ». Effectivement, sa charmante cathédrale, son étonnante Tower Clock, sa vieille église, son parc verdoyant et sa tranquillité justifient tout à fait cette appellation. Nous avons particulièrement apprécié la qualité de la charpente en bois de sa cathédrale.

Encore une fois, nous décidons de passer la nuit au bord d’un lac, sur la presqu’île de Saint’s Island. C’est en suivant l’unique chemin peu fréquenté, passant de cours de ferme en cours de ferme, et après une âpre négociation pour le droit de passage avec le troupeau de vaches résidentes, que nous débouchons sur un panorama aussi beau que tranchant avec les kilomètres précédents. L’immensité de l’endroit et la beauté des paysages lacustres en font un lieu agréable et paisible où l’on comprend l’envie d’y avoir implanté une église. Les animaux y circulent en liberté, au point de se sentir invités à notre petit-déjeuner.


En attendant nos amis, ces quelques jours nous ont permis de sillonnés les alentours de Longford, destination peu prisée d’Irlande du Sud. Nous avons pu y découvrir des paysages de campagne que nous ne soupçonnions pas, les imaginant toujours composés de mer et de falaises. Et pourtant, le whiskey irlandais est souvent qualifié de tourbeux, du fait de la composition du sol, Longford étant une zone d’exploitation importante de la tourbe. Celle-ci est à la fois artisanale et industrielle, créant de sombres paysages lunaires et imprégnant l’air lors de la combustion du traditionnel turf d’une odeur de fumée caractéristique.

Scroll Up