Menu de navigation
La Loire à Vélo : la Touraine

La Loire à Vélo :
la Touraine

  • Auteur: Gaël et Ronan
  • Date: 20 Déc, 2016
  • Categorie:

Après ces 3 nuits au chaud, nous repartons dans un brouillard plus épais que jamais en suivant toujours le tracé de la Loire à Vélo vers l’Est au cours duquel nous traversons le marché médiéval troglodytique de Souzay-Champigny.

La première étape est courte, car nous souhaitons visiter l’abbaye de Fontevraud, à 20 kilomètres. Malgré le début des vacances scolaires, celle-ci n’est pas assaillie par les visiteurs, nous profiterons ainsi de près d’1h30 de visite guidée à 6 ! Passionné et incollable, notre guide nous fera découvrir l’intégralité d’un des quatre monastères, le Grand Moûtier, composé de l’église abbatiale, du cloître, de la salle capitulaire, des cuisines et du réfectoire.

Nous concluons cette visite très riche par un passage rapide dans un bâtiment dédié à l’époque carcérale du site, ainsi que sous l’abbatiale pour y découvrir les vestiges médiévaux découverts lors de fouilles archéologiques.

Le lendemain, nous ne parcourons encore une fois qu’une petite distance pour rejoindre la forteresse royale de Chinon. Nous commençons la visite par le château du milieu et notamment les logis royaux, un des derniers bâtiments encore en état, et qui abrite des films, maquettes et objets retraçant l’histoire du fort. Nous continuons avec le fort du Coudray et ses tours, avant de rejoindre la visite guidée. Nous ne sommes que tous les deux, nous aurons donc droit à un cours personnel de plus d’une heure sur les Plantagenets et Jeanne d’Arc, en lien avec la forteresse. Pour finir, nous montons au sommet de la tour de l’Horloge et cherchons dans le brouillard le troisième château, le Fort St Georges, pourtant à quelques mètres !

Le lendemain, pas de visite de prévue, nous en profitons pour avancer le long de la Loire. Nous passons voir le château de Rigny-Ussé, qui a inspiré Walt Disney pour la Belle au Bois Dormant, puis nous traversons le centre-ville de Tours bondé, en pleine effervescence de Noël. Après y avoir fait quelques courses, nous campons à la sortie de la ville, afin de s’approcher du château du Clos-Lucé que nous souhaitons visiter le lendemain.

Nous entrons mardi matin dans ce château mêlant briques rouges et pierre de tuffeau, et nous y observons l’oratoire d’Anne de Bretagne, les Ateliers de Leonard de Vinci, la grande salle Renaissance, la cuisine, et bien sûr la salle des maquettes où sont exposées les inventions avant-gardiste de Leonard de Vinci. Nous concluons avec un pique-nique et un tour du parc, où sont dispersées ces mêmes inventions grandeur nature.

Il est déjà temps de reprendre la route, pour poser le campement à quelques kilomètres de Blois, dont nous apercevrons le lendemain le château depuis les bords de Loire. La journée est cette fois passée sur les vélos, afin de rejoindre Orléans où nous sommes hébergés par un cousin de Gaël.

Nous passons la journée sur place à y découvrir le jardin des Plantes et l’imposante Cathédrale. Nous profitons également de l’entrée gratuite à l’hôtel Groslot, ancienne mairie de la ville, pour apprécier le salon d’honneur, l’ancienne salle du conseil municipal, l’ancien bureau du maire et la salle des mariages décorés dans un style gothique, avec de nombreuses références à Jeanne d’Arc. Nous concluons la journée avec la visite de la Maison de Jeanne d’Arc, qui présente un intérêt limité puisqu’elle ne consiste qu’en un film de 15 minutes rappelant l’histoire de celle-ci.

C’est après cette nouvelle étape du périple, que nous décidons de laisser les vélos à Orléans deux semaines, afin de profiter des fêtes de fin d’année avec amis et famille. Nous reprendrons la route en janvier, toujours en direction des pays nordiques.

Scroll Up