Menu de navigation
L’Ecosse et ses Lochs

L’Ecosse et ses Lochs

  • Auteur: Gaël et Ronan
  • Date: 29 Juin, 2016
  • Categorie:

Là encore nous ne pouvions faire l’impasse sur cette célébrité, et une célébrité de taille, presque 40 km de long sur 1,5 km de large. Pour le longer, il faut choisir sa rive à Inverness, car ensuite on ne pourra plus le traverser.


Malgré le trafic important de la route côté nord-ouest, nous la choisissons afin de visiter l’Urquhart Castle qui surveille le Loch et lui donne tout son cachet. Il est aujourd’hui en ruine car il a été en grande partie détruit en 1692 pour éviter qu’il ne devienne une place forte des Jacobites. Le soleil, dans sa générosité, nous offre une telle lumière que nous en profitons pour pique-niquer dans le parc du château et visiter les différentes pièces de l’ancienne forteresse. L’ascension de son donjon offre un panorama imprenable sur le loch et met en évidence la place stratégique qu’il a pu occuper.

Après cette visite, le temps étant toujours clément, nous décidons d’abandonner pour une nuit la tente au profit du tarp que nous installons sur la berge du Loch Ness. Nous sommes ainsi parfaitement postés pour tenter d’apercevoir Nessie ! Il semblerait que nous ne l’ayons vu que dans notre sommeil…

Nous concluons notre tour du Loch en empruntant le pont d’Invermoriston nous menant à Fort Augustus. Cette ville n’a que peu d’intérêt, si ce n’est pour ses écluses qui connectent la rivière Oich au Loch Ness, et son abbaye qui aurait pu mériter le détour si sa transformation en club ne l’avait pas défiguré !

La suite de notre route vers le sud sera rythmée par la pluie ! Le dernier moment sec avant les quatre jours qui suivent est notre pique-nique à l’entrée du Loch Oich.  Nous en profitons pour admirer le fonctionnement du pont permettant de laisser passer les bateaux, et nous amusons à sauter sur l’ancien Bridge of Oich ! Les bords des Loch Oich et Lochy sont très bien aménagés pour les vélos, avec des chemins forestiers offrant régulièrement des points de vue sur les lacs et les montagnes environnantes. Seul bémol, la pluie, qui nous a quelque peu gâché cette promenade, au point de se réconforter à la chaleur d’un café servi à bord d’une étonnante péniche-bar.

Le lendemain, toujours humide, nous attendons un semblant d’éclaircie pour rejoindre Fort William. Cette fois, la chaleur viendra de la visite de la distillerie Ben Nevis et de la dégustation de son whisky 15 ans d’âge ! Nous pouvons quitter l’Ecosse l’esprit léger, nous avons fait honneur à cette terre de fabrication de whisky. L’Inverlochy Castle que nous visitons sous la capuche à la sortie de Fort William justifie le nom de la ville, au contraire de Fort Augustus (nous cherchons toujours Augustus et son fort !)

Distillerie Ben Nevis

Distillerie Ben Nevis

Inverlochy Castle, Fort William

Inverlochy Castle, Fort William

Glencoe, dont on nous a vanté plusieurs fois la beauté, est la prochaine étape sur notre route. Pour nous y rendre, nous suivons le Loch Linnhe, dont un appréciable rayon de soleil met en valeur les reliefs bordant ce lac. Nous plantons notre maison dans les restes d’une bergerie gardée ce jour-là par un chevreuil peu farouche. Toutes les rencontres sont les bienvenues !

Une belle ascension avalée dès le lendemain matin nous conduit jusqu’au pied des Three Sisters, comprenant ainsi l’origine du nom du bar Edimbourgeois où nous avions bu une de leur fameuse Caledonian Beer. Trois imposants éperons rocheux se dressent fièrement face à une pluie redoublant d’intensité ! Cette vallée nous a paru superbe, elle doit l’être encore plus sans le brouillard qui nous suivait. Nous ne pouvions alors plus que descendre pour rejoindre notre dernier loch, le Loch Lomond, que nous apprécions moins au vu du parti pris de l’utiliser comme base nautique. Nous terminons notre visite des Loch en filant alors vers Balloch voir le quart de finale de l’équipe de France de foot, en bon supporters que nous sommes !!


Des lochs, celui du Ness est sûrement le plus connu, grâce au château qui borde ces rives et au monstre qui soi-disant y sommeille. Il fait cependant un peu d’ombre à d’autres, certes de taille inferieure, mais dont les aménagements permettent de grandement plus les apprécier. Si le choix vous est permis, rendez vous au Loch Ness pour la journée et séjournez près d’un plus petit tel que le Loch Oich, le Loch Lochy ou encore le Loch Linnhe qui vous offriront des possibilités de promenade bien plus agréable.

Scroll Up