Menu de navigation
Kattegattleden : la côte du Halland


Kattegattleden :
la côte du Halland

  • Auteur: Gaël et Ronan
  • Date: 30 Mar, 2017
  • Categorie:

Ce détour imprévu par Göteborg nous amène à longer la côte ouest de la Suède pour rejoindre le Danemark en prenant le ferry à Helsingborg. Par chance, le Kattegattleden, petite route cyclable touristique, prend exactement cette direction. Cette semaine à admirer des paysages de littoral sera entrecoupée de haltes en ville.

Le château de Tjolöholm : premier arrêt ! Ce manoir nous a impressionné par les pierres massives formant ses murs, sans pour autant réussir à nous abriter du vent lors de notre pique-nique dans son jardin vue sur mer. Toujours habité et fermé en cette saison, nous nous contenterons d’un tour du propriétaire et de son parc avoisinant.

Le chemin dessert ensuite Varberg et sa forteresse. Selon les locaux, Shakespeare s’en serait inspiré pour écrire Hamlet, puisque contrairement au château de Kronborg, il y aurait séjourné. Du haut de ce château peint en rouge, on peut apercevoir les thermes de la ville, surprenants par leur architecture et les pilotis sur lesquels ils sont juché et la Societetshuset, ancien club réservé à l’élite curiste.

Falkenberg : 5 minutes d’arrêt ! Nous trouverons portes closes pour voir l’intérieur, conseillé par le guide, de l’église blanchie à la chaux. Retour sur la côte, avec un déjeuner au sommet de la dune d’Haverdal, dont les 36 mètres de haut offrent un panorama sur la réserve naturelle composée de pins et de bancs de sable.

Entrée en gare d’Halmstad, où le château rouge vif, l’église une nouvelle fois fermée, la place centrale avec sa fontaine et son auberge des trois coeurs ne nous convaincront pas d’y poser nos valises. Nous poursuivons donc avec les falaises d’Hovs Hallar, que nous discernons tant bien que mal dans le brouillard qui s’invite. Cette pointe n’en reste pas moins à découvrir, d’autant plus si on y associe un passage au curieux abri côtier de Torekov.

Bien décidé à ne pas quitter la mer des yeux, nous nous rendons à la réserve naturelle de Kullaberg, au prix d’un effort important pour gravir le relief marqué de cette autre pointe. Cette hauteur associée à l’absence de brouillard confère à ce paysage naturel toute sa beauté. Il ne nous reste plus qu’à rejoindre notre terminus, Helsingborg !

Notre arrivée en soirée nous plonge dans une ambiance particulière, entre bruit et agitation en bord de plage, et froideur et impersonnalité des environs de la gare. Nous nous en éloignerons en faisant un tour des bâtiments remarquables de la ville éclairés en cette heure tardive : le donjon, l’église Notre-Dame et la mairie. Curieux de les voir de jour, nous passerons les revoir en matinée avant d’embarquer pour le Danemark.

Enthousiasmés par les premiers paysages naturels suédois, nous ne serons pas déçus par notre trajet le long de la côte ouest. Malgré des bonnes journées de vélo, nous avons trouvé le temps de nous arrêter, souvent sur le temps de midi, dans des endroits plus ou moins attrayants, les espaces sauvages ayant souvent eu notre préférence. Seule la cathédrale de Lund manque à l’appel, malheureusement trop éloignée !

Scroll Up