Menu de navigation
Amsterdam, la réunion de l’Amstel et du Dam

Amsterdam, la réunion de l’Amstel et du Dam

  • Auteur: Gaël et Ronan
  • Date: 19 Fév, 2017
  • Categorie:

De Leyde, la capitale des Pays-Bas nous tend les bras. Malgré toute notre bonne volonté, l’entrée dans la périphérie de la ville se fera de nuit, rendant compliqué l’installation de la tente. Mais la chance est avec nous : après une traversée aussi improbable qu’inoubliable de la zone aéroportuaire, nous sommes hébergés dans un squat d’artistes, à l’abri d’un immense dôme. Une entrée en matière atypique !

La journée du lendemain sera principalement de la logistique : installation dans l’auberge de jeunesse, publication d’un listing, douche… c’est aussi ça le voyage ! Notre première promenade dans le centre-ville se fera donc de nuit, découvrant les nombreux canaux, qui nous guident jusqu’au quartier festif où nous retrouvons Gui, un ami commun. La suite de la soirée sera passée sous silence, nos versions ne concordant pas parfaitement !

Après une nuit trop courte, l’incontournable marché aux fleurs d’Amsterdam démarre notre découverte de la ville, cette fois de jour. Le long du canal Singel, de nombreuses boutiques proposent tous types de fleurs, dont bien sûr des tulipes, mais aussi des semences de légumes. Des graines de poireaux, les premières de notre collection, sont précieusement conservées dans nos sacoches pour nos futurs projets maraîchers.

La place Dam et son palais Koninklijk tout proche seront le centre de nos déambulations de l’après-midi. Un détour par Le Magna Plaza, impressionnant par sa hauteur, puis par l’apaisant béguinage nous conduira à l’Historisch Museum. Nous y apprendrons l’histoire et l’expansion de la ville, son rôle social à travers ses nombreux orphelinats, la construction sur pilotis de ses bâtiments, et le développement économique lié à son aéroport. 

Abreuvés de connaissance, nous conclurons la journée en étanchant notre soif dans un typique café brun, à proximité de la maison d’Anne Franck et de la Westerkerk, dans le quartier Jordaan apprécié des locaux.

Pleins d’énergie après un brunch et voulant nous éloigner du centre-ville historique, notre choix se porte sur les Docks de l’Est, récemment réhabilités. Surveillés par « La Baleine », bâtiment de l’architecte Frits Van Dongen, les îles KNSM-Eiland et Java-Eiland nous livrent leurs architectures très diverses, de la passerelle rouge baptisée « Le Python » à la grille en fer forgée de Narcisse Tordoir. Longeant l’IJ, nous finissons notre journée à proximité de l’ancienne tour Schell et de l’EYE, musée du cinéma de la capitale.

Une dernière nuit au chaud nous permet de finir notre séjour amstellodamois par la visite d’un musée. Ils sont nombreux, notre choix se portera sur le Stedelijk Museum, Ronan ayant déjà visité le célèbre RijksMuseum dont nous apercevons au passage le superbe bâtiment qui l’abrite. De l’art moderne au programme, et bien que remplis de curiosité, nous resterons perplexes devant certaines œuvres abstraites ou minimalistes. Heureusement, quelques toiles de peintre célèbres et une exposition sur l’art de la propagande soviétique rehausseront notre avis d’ensemble. 

Deux ou trois photos de purs touristes devant les lettres géantes « I AMSTERDAM » sur la place des musées et nous retrouvons nos vélos.

L’image d’Amsterdam comme ville festive et nocturne est bien réelle, bien qu’on y trouve principalement des touristes. Nous avons pu découvrir cette ambiance lors de notre première soirée, mais la capitale est bien plus que cela. Nos trois jours sur place nous ont amenés à découvrir son magnifique centre-ville, la rénovation urbaine des Docks de l’Est, le sympathique quartier Jordaan et une petite partie de sa dimension culturelle en visitant le Stedelijk Museum. Ces différentes facettes justifient l’attachement des amstellodamois à leur ville.

Scroll Up