Menu de navigation

Pays de Galles

Château de Cardiff

Posté par sur 16 h 00 min dans Lieu visité pays de galles | Aucun commentaire

Château de Cardiff

Le château de Cardiff est situé dans un endroit stratégique, à l’embouchure du canal de Bristol et de la rivière Taff. Aujourd’hui, il se trouve en plein centre-ville de la capitale galloise, à proximité du célèbre Millenium Stadium

43-400

En 43 après JC, le peuple des Silures qui occupe alors la zone subit l’invasion des romains. Ces derniers construisent un premier fort en 55 après JC, alors qu’ils ? ne contrôlent pas encore totalement la région. sa superficie est alors d’environ 12 hectares, beaucoup plus que le château actuel.

A partir de 75 après JC, les romains dominent totalement le Pays de Galles, et le fort sera reconstruit à deux reprises, plus petits que le premier.

Un quatrième fort, en pierre et non en bois cette fois, est bâti par les Romains en 300. L’emplacement est stratégique pour se protéger des attaques maritimes de l’ouest et du nord, ils y resteront jusqu’au début du Vème siècle.

Les grandes dates

  • 55 : un premier fort en bois est construit par les romains
  • 300 : les romains reconstruisent le fort en pierre
  • 1081 : Guillaume le Conquérant construit un château sur les ruines romaines

 

1060-17ème siècle

XVIIème siècle : le château reconstruit subit de nouveau d’importants dégâts pendant la Guerre Civile Anglaise

Ce sont les Normands, suite à leur invasion de l’Angleterre dans les années 1060, qui reconstruisent sur les ruines des forts romains. Le château est construit en 1081 par Guillaume le Conquérant, et en 1093, Robert Fitzhamon, comte de Gloucester, s’y installe. Ce château est de type motte castrale, le donjon étant construit sur la motte située au nord, le reste du château occupant principalement la partie ouest.

Ensuite, par le jeu des successions et des mariages, il deviendra la propriété de plusieurs riches familles.

Il appartient ensuite à la Famille  De Clares (1216-1306) qui renforce ses défenses, car celui-ci) est toujours sous la menace d’attaques galloises. Un mur crénelé est construit pour rejoindre le donjon à la porte sud et à la Tour Noire, et des logements sont créés pour les chevaliers, les palefreniers et les hommes d’arme.

Ce sont ensuite les Despensers (1306-1411) qui en deviennent propriétaire. Une gouvernance dure associée à de mauvaises récoltes entraîne une révolte en 1316 sous l’impulsion de Llywelyn Bren. Il sera arrêté puis écartelé en 1318.

En 1400, une autre révolte éclate, cette fois menée par Owain Glyndwr. Il réussit en 1404 à entrer au château et le détruit presque entièrement, en représailles du meurtre de Llywelyn Bren.

La famille Beauchamps (1411-1445) en prend ensuite possession, et reconstruit le château dans les années 1420-1430. Les révoltes s’étant calmées, il est reconstruit avec moins de défenses, sous une forme plus résidentielle, avec un Grand Hall et des logements privés pour le Lord et sa famille.

Le château revient ensuite aux Neville (1445-1483), puis à la famille Tudor (1483-1550). Ce sont des gallois d’origine, ce qui diminue la conflictualité entre gallois et anglais. Le château finit par passer sous contrôle de la couronne.

En 1551, Edward VI cède le château à William Herbert (1551-1776). Quelques modifications sont apportées aux bâtiments, l’ajout d’une tour au sud, la modernisation du donjon et de la Tour Noire, ainsi que la création d’un nouveau jardin, The Lord’s Plaisance.

Au XVIIème siècle, le château subit d’importants dommages pendant la Guerre Civile Anglaise, et notamment le donjon, qui ne sera plus utilisé comme habitation.

  • 1216 : la famille De Clares devient propriétaire du château et renforce les défenses
  • 1316 : révolte galloise mené par Llywelyn Bren
  • 1404 : nouvelle révolte galloise qui mènera à la destruction quasi-totale du château
  • XVIIème siècle : le château reconstruit subit de nouveau d’importants dégâts pendant la Guerre Civile Anglaise
  • 1776 : Le premier marquis de Bute devient propriétaire du château
  • 1865 : le troisième marquis de Bute et l’architecte Burges transforment le château dans le style néogothique
  • 1875 : construction de la Tour de l’Horloge
  • 1939-1945 : le château est aménagé pour abriter 2000 personnes lors de raids aériens
  • 1947 : le château est donné au peuple gallois par le cinquième marquis de Bute

 

1776-1947

L’arrivée des Bute (1776-1947) marque le début d’une nouvelle ère pour le château de Cardiff. Le premier marquis travaille en collaboration avec l’architecte Henry Holland et le paysagiste Capability Brown pour opérer une première transformation gothique. Les logements sont agrandis et modernisés, le donjon réparé et les douves remplies.

Mais la vraie transformation date de 1865, avec le début des importants travaux dirigés par le troisième marquis de Bute. Avec l’aide de l’architecte Burges, et doté d’un budget quasi illimité, il entame une transformation néo-gothique en lien avec l’histoire du château qui durera 16 ans. Les meilleurs artisans sont choisis, dont la plupart connaissent  bien le travail de Burges.

L’architecte Burges est passionné par le monde médiéval, et est reconnu pour son travail de recherche méticuleuse du design et de la décoration de cette époque. Une équipe d’artisans, sculpteurs, spécialistes des vitraux,… travaillent sous sa tutelle, et aucun détail n’est laissé au hasard.

L’association avec le troisième marquis de Bute fonctionne très bien. Celui-ci est richissime, grâce au commerce du charbon construit par sa famille, même si cela ne l’intéresse pas. Il est passionné de lecture, de nombreuses décorations font référence à la littérature classique. Il adore également les animaux, que l’on retrouve dans de nombreux vitraux, sculptures en bois et en pierre, ou encore marqueterie. Il est également un fervent catholique, on peut trouver dans sa rénovation du château de nombreuses allusions à la religion, ainsi qu’à l’astrologie, le paranormal, la spiritualité, des domaines qui le fascinaient.

Dans un premier temps, les maisons construites contre le mur sud sont détruites. La Tour de l’Horloge est construite en 1875 sur un ancien bastion romain, la Bute Tower et la Herbert Tower sont reconstruites, une nouvelle tour est érigée, L’Ocagon Tower est rénovée, une Salle de Banquet et une Bibliothèque sont aménagées, et une pépinière créée pour les enfants du marquis.

Malgré la mort de Burges en 1881, les travaux continuent sous la direction de son assistant, Frame, avec la restauration des vestiges romains venant d’être découvert.

Le marquis décède en 1900, mais le 4ème marquis de Bute poursuit la restauration des murs du château, la reconstruction de la muraille romaine, la construction de la tour Barbican et l’aménagement d’un nouveau hall en 1927.

Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, le château servira d’abri anti-aérien dans ses murs, pouvant abriter jusqu’à 2000 personnes. Il sera relativement épargné.

En 1947, le château est donnée au peuple gallois par le 5ème marquis de Bute.

La visite

Lors de la visite du château, on se retrouve plongé dans plusieurs époques, le 3ème marquis de Bute ayant pris soin de réhabiliter les constructions des différentes périodes en même temps qu’il y apportait une importante touche personnelle.

20ème siècle

Epoque romaine

Epoque normande

Epoque néogothique

20ème siècle

Ainsi, la partie sud du château, dans laquelle est situé l’accueil, dispose de galerie dans le mur d’enceinte. C’est à l’intérieur de ce mur  que se sont abrités de nombreux gallois pendant la Deuxième Guerre Mondiale. On peut y accéder et découvrir les lits rudimentaires de l’époque ainsi que de nombreuses affiches de propagande de l’époque.

Epoque romaine

On peut également accéder au chemin de ronde côté est, le mur datant de l’époque romaine. On rejoint ainsi la porte Nord, de la même époque, haute de deux étages. On se trouve alors dans la partie la plus ancienne du château.

 

Epoque normande

Au centre de la cour, le donjon Normand a été conservé et mis en valeur par le marquis de Bute. Situé en hauteur, sur la motte castrale, et entouré de douves, on peut y monter et apprécier une vue panoramique sur Cardiff.

Epoque néogothique

Enfin, les bâtiments les plus à l’ouest sont les appartements du château. Ils ont été profondément modifiés au XIXème siècle, et on peut y découvrir les nombreuses pièces décorées dans les moindres détails dans le style néogothique. Le résultat est impressionnant, les photos parlent d’elles-mêmes ! La Tour de l’Horloge est à côté, dans l’angle sud-ouest, et il faut sortir du château pour découvrir le Mur des Animaux créé à la même période.

 

Pour apprécier le château de Cardiff, prévoyez quelques heures, car la visite est dense. De nombreux panneaux permettent de comprendre ses évolutions au cours du temps, et les audio-guides permettent une découverte très complète. De plus, la vue sur le Millenium Stadium depuis le château est la meilleure que nous ayons trouvée !

Scroll Up